Les dates de pĂ©remption sont responsables de 10% du gaspillage alimentaire en France. Pourtant, elles sont souvent mal comprises ! En effet, de nombreux produits peuvent ĂŞtre consommĂ©s sans risque après la date annoncĂ©e… Il suffit de connaĂ®tre quelques astuces très simples ! 

Dans un précédent article, nous vous expliquions comment les dates de péremption sont fixées et la différence entre DLC et DDM. Ici, nous vous montrons comment consommer responsable et pourquoi certains produits périmés de vos paniers Phenix peuvent encore être consommés et vendus.

 

Date Limite de Consommation (DLC) ou Date de Durabilité Minimale (DDM) ? Ne les confondez plus !

 

Il est d’abord important de comprendre la diffĂ©rence entre la DLC et la DDM, anciennement appelĂ©e DLUO (date limite d’utilisation optimale). Les produits dont la date de durabilitĂ© minimale est dĂ©passĂ©e peuvent en effet ĂŞtre consommĂ©s si leur emballage n’a pas Ă©tĂ© altĂ©rĂ©, contrairement Ă  la date limite de conservation qui est impĂ©rative !

Ă€ noter : certains produits ne comportent pas de DLC ou de DDM. C’est le cas des aliments de boulangerie par exemple, des fruits et lĂ©gumes, des confiseries ou encore des boissons alcoolisĂ©es et du vinaigre.

 

Peut-on consommer un produit dont la DDM est dépassée ?

aliments-perimes-consommables

Votre produit indique une date de durabilitĂ© minimale ? Il peut encore ĂŞtre consommĂ© sans risque pour la santĂ©, il est seulement susceptible d’avoir perdu une de ses qualitĂ©s, comme son arĂ´me ou sa texture croustillante par exemple.

C’est le cas par exemple du cafĂ©, bu après un certain dĂ©lai il perd lĂ©gèrement en saveur. Si vous rĂ©cupĂ©rez un panier de viennoiseries et de pâtisseries un peu sèches, elles auront seulement perdu leurs qualitĂ©s gustatives, mais pourront encore ĂŞtre mangĂ©es au petit-dĂ©jeuner !

Cette fameuse DDM est indiquĂ©e par la mention « À consommer de prĂ©fĂ©rence avant le » complĂ©tĂ©e par une indication sur le jour, le mois ou l’annĂ©e :

 

  • Si la DDM indique le jour, le mois et l’annĂ©e limite de consommation, le produit peut se consommer sans risque jusque 3 mois après la date . Par exemple : si vous lisez « À consommer de prĂ©fĂ©rence avant le : 16/06/2020 », il est conseillĂ© de manger votre produit avant le 16 septembre 2020, soit 3 mois après la date indiquĂ©e.
  • Si la DDM indique le mois et l’annĂ©e limite de consommation, le produit peut ĂŞtre consommé jusque 18 mois après la date. Par exemple : si vous lisez « À consommer de prĂ©fĂ©rence avant le : 06/2020 », il vaut mieux manger votre produit avant dĂ©cembre 2021, soit 18 mois après la date indiquĂ©e.
  • Si la DDM indique seulement l’annĂ©e de consommation, alors le produit est encore bon plus de 18 mois après la date indiquĂ©e ! Par exemple : si vous lisez « À consommer de prĂ©fĂ©rence avant le : 2020 », vous pouvez manger sereinement votre produit en 2022 !

 

Peut-on manger un aliment dont la date limite de consommation (DLC) est dépassée ?

risques-date-limite-conservation

Contrairement Ă  la DLUO, la DLC indique une date limite impĂ©rative. Il est important de ne pas consommer un produit dont cette date est dĂ©passĂ©e, puisqu’il peut alors reprĂ©senter un risque pour la santĂ© !

Ces dates de consommation concernent le plus souvent les aliments que l’on conserve dans un rĂ©frigĂ©rateur comme la charcuterie, le fromage, la viande fraĂ®che, le poisson ou les plats dĂ©jĂ  cuisinĂ©s. 

Pour diffĂ©rencier la DLC de la DLUO, la mention apposĂ©e est « À consommer jusqu’au…« , suivie de la date exacte de consommation. 

Attention : Un aliment dont la date limite de consommation est proche, atteinte ou encore dépassée ne doit jamais être congelé. 

 

  Quels aliments doit on surveiller de près ?

 

Tous les aliments périmés ne présentent pas le même risque et certains doivent être particulièrement surveillés. En plus de respecter leur date limite de conservation, vous devez veiller à bien les conserver !

  • Ĺ’uf : S’il est conservĂ© au frais, il peut ĂŞtre consommĂ© jusqu’Ă  28 jours après la date mentionnĂ©e sur son emballage. Mais pour ĂŞtre sĂ»r que l’oeuf est toujours consommable, rien de vaut le test de flottaison ! Immergez les Ĺ“ufs dans un grand bol d’eau : s’ils flottent, c’est trop tard : direction la poubelle ! Vous les utilisez dans une prĂ©paration ? Votre plat doit ĂŞtre mangĂ© avant 48h. Une astuce ? Plongez votre Ĺ“uf dans un grand rĂ©cipient rempli d’eau, s’il tomber au fond, c’est bon, s’il remonte lĂ©gèrement c’est qu’il doit ĂŞtre cuit rapidement, et s’il flotte ne le consommez pas !
  • Viande hachĂ©e : Tout dĂ©pend de son conditionnement. AchetĂ©e chez votre boucher, elle doit ĂŞtre consommĂ©e immĂ©diatement. Si elle Ă©tait prĂ©sentĂ©e sous vide dans votre grande surface, il est possible dans certains cas de la consommer 1 ou 2 jours après la date, mais il faut avant tout bien l’observer et la sentir. Au moindre doute, mieux vaut ne pas prendre de risque ! 
  • Fromages : La plupart des fromages peuvent ĂŞtre consommĂ©s sans risque, mais il y a quelques exceptions. C’est le cas par exemple du fromage frais au lait de chèvre pasteurisĂ©. 

quels-produits-perimes-consommer

 

Que peut-on manger après la date de péremption ?

 

Si certains produits peuvent ĂŞtre consommĂ©s mĂŞme après leur date de pĂ©remption, tout dĂ©pend de la manière dont ils ont Ă©tĂ© conservĂ©s. Notre premier conseil est de faire confiance Ă  vos sens ! Regardez l’aspect du produit, sentez-le, goĂ»tez et si vous avez le moindre doute : ne le consommez pas. 

  • Emballage ouvert : Attention aux emballages dĂ©jĂ  ouverts dont la date indiquĂ©e perd de son utilitĂ©. La mayonnaise par exemple indique « à consommer de prĂ©fĂ©rence avant le« , mais cette mention est Ă  prendre en compte seulement si le pot n’a pas Ă©tĂ© ouvert.
  • Les produits secs : Les gâteaux et autres peuvent ĂŞtre dĂ©gustĂ©s après la date indiquĂ©e, mĂŞme si leur emballage a Ă©tĂ© ouvert. 
  • Les conserves : Vous avez un doute sur la consommation d’une conserve ? L’aspect extĂ©rieur de la boĂ®te mĂ©tallique doit ĂŞtre pris en compte. Est-ce qu’elle est dĂ©formĂ©e ou prĂ©sente des traces de rouille ? Si elle est bombĂ©e, il vaut mieux Ă©viter de la consommer.

La plupart du temps, les boissons, les produits surgelĂ©s et les produits d’Ă©picerie peuvent ĂŞtre consommĂ©s après leur date. 

 

Les aliments qui ne se périment jamais !

aliments-non-perissables

Comme on vous l’expliquait, les industriels sont tenus d’afficher une date de durabilitĂ© minimale sur la plupart de leur produits, mais certains aliments ne se pĂ©riment jamais ! Les seules consĂ©quences ? Une consistance diffĂ©rente, une lĂ©gère perte de goĂ»t ou moins de vitamines. 

On vous donne quelques exemples :

  • Le sel : On ne pense pas toujours Ă  cet ingrĂ©dient, pourtant il ne se pĂ©rime jamais. Son seul inconvĂ©nient est de s’agglomĂ©rer avec l’humiditĂ©. Une astuce de grand-mère pour Ă©viter ça ? Ajoutez quelques grains de riz cru dans votre salière !
  • Le sucre : Comme le sel, le sucre ne se pĂ©rime pas, mais peut former des blocs. Il suffit de le passer au mixeur pour qu’il soit plus fluide. Le sucre de coco ou le rapadura peuvent par contre perdre la qualitĂ© de leurs vitamines et minĂ©raux.
  • Le miel : vĂ©ritable alliĂ© des recettes sucrĂ©es comme salĂ©es, cet ingrĂ©dient s’utilise Ă  l’infini. Il sucrera votre thĂ© encore longtemps puisqu’il a l’avantage d’ĂŞtre non pĂ©rissable. Seul risque ? Il peut se cristalliser, mais un tour au bain-marie rĂ©glera le problème.
  • La fĂ©cule : La fĂ©cule de maĂŻs ou de pomme de terre peut ĂŞtre utilisĂ©e indĂ©finiment si elle est conservĂ©e dans une boĂ®te hermĂ©tique, pour Ă©viter les mites.
  • Le vinaigre blanc : Nous connaissons bien cet ingrĂ©dient magique utilisĂ© dans toute la maison pour un mĂ©nage naturel ! En cuisine, il est aussi utile dans l’eau de cuisson des Ĺ“ufs pochĂ©s ou ajoutĂ© dans une pâte Ă  tarte pour qu’elle ne grise pas. 
  • Le riz blanc : Ce type de riz peut ĂŞtre consommĂ© mĂŞme des annĂ©es après. Nous vous conseillons seulement de le protĂ©ger des mites dans une boĂ®te hermĂ©tique et de le rincer avant de le cuisiner.
  • Les pâtes : Ces produits secs peuvent ĂŞtre mangĂ©s bien après la DDM annoncĂ©e ! Ils ne risquent pas de se pĂ©rimer, mais craignent seulement les mites. Comme le riz, l’idĂ©al est de les ranger dans un bocal hermĂ©tique.
  • Les lĂ©gumes secs : Les pois chiches et les haricots rouges sont des aliments durables qui se conservent indĂ©finiment. Veillez seulement Ă  ce qu’ils ne soient pas prĂ©cuits (c’est souvent le cas des fèves par exemple) et conservez-les Ă  l’abri de l’humiditĂ©. Avant consommation, ils doivent tremper au moins une nuit dans l’eau. 

 

Vous êtes convaincu·e·s et les DDM ne vous font plus peur ?