En France, on compte aujourd’hui une vingtaine de magasins ZĂ©ro DĂ©chet alimentaire. Ce sont des magasins qui, grĂące Ă  une dĂ©marche globale de rĂ©duction des dĂ©chets, parviennent Ă  ne plus jeter de produits encore consommables.  

PrĂšs de Rennes, le E.Leclerc de Bain-de-Bretagne est devenu l’un des premiers magasins ZĂ©ro DĂ©chet Alimentaire. Vente en dates courtes, don aux associations ou encore revalorisation en alimentation animale, on vous explique leur dĂ©marche.

 

Devenir un magasin ZĂ©ro DĂ©chet Alimentaire avec Phenix

AccompagnĂ© par Phenix, le magasin s’est donnĂ© une mission : devenir un magasin ZĂ©ro DĂ©chet Alimentaire. Retour en images sur cette dĂ©marche engagĂ©e, avec Olivier Dauvers, spĂ©cialiste de la grande distribution.

ConcrÚtement comment ça se passe ? 

Une quinzaine de paniers anti-gaspi sont mis en ligne tous les jours sur l’application. Ces paniers sont constituĂ©s de produits en date courte qui ne peuvent plus ĂȘtre proposĂ©s en rayon mais qui sont encore tout Ă  fait consommables. Il s’agit de produits dont la DLC (Date Limite de Consommation) est bien souvent infĂ©rieure Ă  deux jours ou dont la DDM (date du DurabilitĂ© Minimale) est proche ou dĂ©passĂ©e. 

GrĂące Ă  l’application Phenix, le magasin limite le gaspillage, et rĂ©cupĂšre le fruit de ses ventes. Une solution gagnant-gagnant pour le commerçants, et ses clients !

  • Le don aux associations

Dans ce magasin, le don aux associations a Ă©tĂ© optimisĂ©, notamment avec une augmentation du nombre de passages des associations et la formation des Ă©quipes. Aujourd’hui, plusieurs associations locales se relaient du lundi au samedi. GrĂące au don, 116 tonnes de produits ont Ă©tĂ© sauvĂ©es en 2019, soit l’équivalent de 230 000 repas. 

L’autre avantage du don pour le magasin est financier : effectivement, au-delĂ  de rĂ©duire son gaspillage alimentaire, le magasin bĂ©nĂ©ficie d’un crĂ©dit d’impĂŽts de 60%.

  • Le don pour l’alimentation animale

Enfin, tout ce qui n’est plus consommable par l’Homme est revalorisĂ© en alimentation animale. Dans ce magasin, un Ă©leveur de chiens passe une fois par semaine rĂ©cupĂ©rer environ 10 bacs de nourriture. 

 

Ce supermarchĂ© est la preuve mĂȘme qu’il est possible de lutter concrĂštement contre le gaspillage, tout en faisant des Ă©conomies. Et cette dĂ©marche est d’autant plus intĂ©ressante, qu’elle permet Ă©galement de fĂ©dĂ©rer les Ă©quipes autour d’une mission commune et pleine de sens.

A lire Ă©galement >> Devenir un magasin ZĂ©ro DĂ©chet Alimentaire, c’est possible !

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?