Comment s’engager pour l’égalité femmes-hommes au travail ? Chez Phenix, nous avons signé le Parental Act et offrons au second parent un mois de congé rémunéré à 100% à la naissance d’un enfant. Un dispositif nécessaire pour favoriser l’égalité femmes-hommes, à l’heure où la norme réglementaire est de proposer un congé paternité de 11 jours seulement.

Un article rédigé par Sandrine, notre Responsable RH !

En congé maternité fin 2018, je lis le magazine Causette entre deux biberons. Le numéro de décembre, « Les darons montent au front », vient me rappeler que l’égalité professionnelle peut encore être améliorée. Etant sur un poste en ressources humaines, je commence à réfléchir aux actions à mettre en place à ma reprise du travail chez Phenix.

Un ré-équilibrage nécessaire pour l’égalité femmes-hommes

Pourquoi allonger le congé paternité ? Parce que c’est un geste fort pour l’égalité femmes-hommes. L’absence des femmes pendant une période de plusieurs mois suite à un congé maternité n’est pas facile à gérer pour les entreprises, mais également pour les mères.

  • L’embauche des femmes est encore souvent perçue comme « risquée » pour l’entreprise, qui craint de recruter des personnes moins investies en raison de leurs contraintes domestiques.
  • Le congé paternité permet de répartir plus équitablement ce risque entre les hommes et les femmes – même s’il est diminué de part la durée réduite du congé.
  • En ré-équilibrant la durée du congé parental entre les deux parents, on réduit aussi l’impact du congé maternité sur l’évolution de la carrière des femmes.
  • Sur le long terme, l’allongement du congé paternité contribue à la réduction de la charge mentale pour les mères. L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes passe aussi par l’investissement des hommes dans le foyer.

Quand je lui en parle, Jean Moreau, co-fondateur de Phenix, valide immédiatement l’idée du congé paternité. Il avait déjà participé à l’opération “Lait Paternel”, un projet décalé qui avait l’ambition de révolutionner les moeurs en proposant une pilule permettant aux hommes d’allaiter. En vérité ? Un gros poisson d’avril, certes, mais un poisson d’avril militant ! Une manière audacieuse de faire passer le message que si les hommes n’accouchent et n’allaitent pas, ils peuvent quand même faire tout le reste.

Le congé paternité en action chez Phenix 💪

Concrètement, les salariés pères bénéficient de 14 jours calendaires supplémentaires de congés paternité sans baisse de la rémunération en plus des 11 jours calendaires et 3 jours naissance. Le salarié peut les cumuler et donc être 4 semaines auprès de son enfant. Ce dispositif, qui est plutôt simple à mettre en place techniquement, nous a positionné parmi les premières entreprises en France à signer le ParentalAct et à faire ce geste fort pour l’égalité femmes-hommes.

Congé-Paternité-pour-l-egalité-femme-homme-dans-la-startup-Phenix

Ces jours offerts par l’entreprise sont à prendre dans les 2 mois suivants la naissance. Pourquoi un délai si court ? Ce n’est pas la période la plus intéressante, diront certains. Pourtant, c’est bien pendant les premiers mois que l’attachement avec l’enfant se construit fortement. La présence du père les premières semaines permet un investissement durable dans l’éducation des enfants et un partage plus équitable de la fameuse charge mentale. Si les hommes prennent une part de la charge mentale, cela en libère une partie pour les femmes.

Et voici l’avis de notre premier Phénicien à bénéficier de ce congé :
« Je suis très content de pouvoir bénéficier d’un congé paternité supplémentaire, cela m’a permis de passer beaucoup de temps avec ma femme et ma fille, que j’ai pu accueillir sur tout un mois, et pas juste sur 15 jours. On sait que c’est les premiers jours après la naissance qui sont les plus importants et qui sont aussi plus fatigants pour la mère, donc être à deux, c’est la moindre des choses ! »

3 autres papas en bénéficieront en 2020 !